La Migraine en 4 Questions

May 25, 2016

Qu'est-ce qu'une migraine? Qui en souffre? Quels en sont les symptômes? Quels sont les facteurs responsables de son déclenchement? 

 

1. C'est quoi? 

 

Il existe plusieurs sortes de migraine dont les plus courantes sont les migraines sans aura (MSA) et les migraines avec aura (MAA).  Les "auras" sont des symptômes qui précèdent la crise migraineuse. Il peut s'agir d'une anomalie temporaire au niveau du système visuel telle que des points scintillants, des filaments flottants ou des tâches noires voire une cécité temporaire de la vision. Il existe également des auras sensorielles sous forme de picotements ou de fourmillements.

 

Quoi qu'il en soit, la migraine est diagnostiquée selon 5 critères :

 

(1) La durée d'une crise est de 4 à 72 heures sans traitement;

(2) Elle présente au moins deux des caractéristiques suivante : unilatéralité, pulsatilité, intensité modérée à sévère, aggravation par les activités physiques de routine;

(3) Elle occasionne des nausées et/ou des vomissements, de la photophobie et de la phonophobie;

(4) L'examen neurologique est toujours normal entre les crises et

(5) Une personne doit avoir vécu au moins 5 crises de cette ordre avant d'être diagnostiquée migraineuse.

 

2. Qui est touché?

 

La population générale compte 12% d'individus diagnostiqués comme migraineux.Près d'un belge sur cinq estime être migraineux. Les migraines sans aura sont plus courantes que les migraines avec aura. Les femmes sont globalement plus touchées par ce syndrome neuro-vasculaire que les hommes.

 

3. Quels sont les symptômes? 

 

Une crise migraineuse se caractérise par cinq phases successives. (1) Les prodromes sont les signes et symptômes qui précèdent les maux de tête : fatigue, saute d'humeur, dérangements intestinaux, chute de tension, sensibilité de l'odorat, troubles de la vue, perte partielle des capacités motrice d'une moitié du corps (ou hémiparésie), pression au niveau des yeux et perte d'appétit sont courants. (2) L'aura est présente chez 25% des personnes atteinte de migraines. (3) La céphalée en tant que telle: la douleur est à son intensité maximale. (4) La résolution c'est-à-dire la baisse progressive de la douleur se fait souvent à l'aide d'un traitement médicamenteux. (5) Les postdromes sont les symptômes qui persistent malgré la disparition de la douleur : épuisement, manque de concentration, changements d'humeur, etc. Ils sont généralement similaires aux prodromes.

 

En plus de ces symptômes physiques, la migraine a un impact considérable sur la qualité de vie des personnes qui en sont atteintes. Ainsi, de nombreuses personnes doivent rester alitées et ne peuvent donc pas exécuter leurs tâches quotidiennes ou honorer leurs obligations. Les relations sociales et familiales sont également restreintes allant parfois jusqu'à provoquer des disputes et de l'incompréhension de la part de l'entourage.

 

4. Qu'est-ce qui déclenche une migraine?

 

Les recherches ont répertorié trois types de facteurs susceptibles de déclencher une crise migraineuse : les facteurs hormonaux, les facteurs environnementaux et les facteurs émotionnels. Notons que ces trois catégories de facteurs peuvent intensifier les effets les uns des autres. Par exemple, l'alcool aura un effet d'autant plus déclencheur qu'il sera consommé dans un état de fatigue intense.

 

  • Les facteurs hormonaux : les hormones ovariennes sont un des factreurs déclenchants les plus courant. Ceci explique pourquoi les femmes entre 15 et 40 ans sont particulièrement touchées par la problématique des migraines. 

  • Les facteurs environnementaux : l'alimentation, la consommation d'alcool, l'excès de stimulation sensorielle (odeurs forte, lumière intense, bruit), l'activité physique, la fatigue et les changements environnementaux chronobiologiques (modifications du rythme du commeil, variations météorologiques, décalage horaire) sont des facteurs pouvant déclencher, précipiter ou aggraver une crise migraineuse. 

  • Les facteurs émotionnels : l'anxiété, le stress, la colère sont suceptibles de provoquer une migraine. Le stress  est cité comme le facteur déclenchant le plus courant : les crises migraineuses seraient dans 80% des cas déclenchées par un événement stressant.

 

Pour aller plus loin :

Le Mécanisme de la Migraine (video)>>

Migraine : Comment se Soigner? >>

 


Retour à la page Accueil >>

 

Bibliographie :

 

Abel, H. (2009). Migraine headaches: diagnosis and management. Optometry-Journal of the American Optometric Association, 80(3), 138-148.

Beaumont, L., de Fays, L., Dermience, E., Gobert, P., Gueibe, P., Poncelet, C., Servais, N. & Verhelle, A. (2013). Les migraines. In M. Mikolajczak, Les interventions en psychologie de la santé (pp 65-84). Paris : Dunod.

Gallois, P., Vallée, J. P., & Le Noc, Y. (2007). Migraines de l'adulte: reconnaître, traiter, accompagner. Médecine, 3(8), 364-368.

Martin, P. R., & MacLeod, C. (2009). Behavioral management of headache triggers: Avoidance of triggers is an inadequate strategy. Clinical psychology review, 29(6), 483-495.

Ollat, H., & Bousser, M. G. (1992). Physiopathogénie de la migraine. InAnnales de médecine interne (Vol. 143, No. 3, pp. 173-183). Masson.

 

Please reload

Posts à l'affiche

C'est quoi l'Amour?

March 17, 2019

1/6
Please reload

Posts Récents

March 17, 2019

November 25, 2018

October 23, 2017

Please reload

Archives